08 Façons de bien rater sa Startup

Parfois il suffit de peu pour réussir sa startup … ou complètement la rater et même si à ce stade les mauvaises décisions se rattrapent, le mauvais état d’esprit est souvent fatale.

Notre rédaction a compilé ce qui nous semblait être le pire en 08 façons de bien rater sa startup en Algérie:

1- J’ai une idée unique au monde “wahad ma darha”

Tout d’abord cette idée est très répandue et pas seulement en Algérie, parfois une (mauvaise?) recherche Google nous donne cette illusion.

Mais la réalité est juste que pour une idée aussi unique soit-elle, il existe souvent plein d’équivalents, qui cherchent à résoudre le même problème mais pas forcément de la même façon.

Pour schématiser, disons que pour n’importe quelle idée que vous avez, il y a 1000 personnes qui l’ont au même moment, de ces 1000 il y aura 100 qui se lanceront dans un projet et de ces 100, 10 en feront une entreprise.

Donc yallah mettez-vous au travail vous avez déjà 10 concurrents !

2- Je ne peux pas expliquer mon idée j’ai peur qu’on me la vol.

Cette fameuse peur héritée des entreprises traditionnelles pour qui la propriété intellectuelle est la base de tout, seulement il y a une grande différence entre vous , elles ont beaucoup d’argent à perdre… pas vous.

Parler de votre idée de façon intelligente -et à toute occasion- est la façon la plus efficace et la plus économique de :

1- Valider votre modèle

2- En découvrir les limites

3- Inspirer les autres

4- Faire la promo de votre startup

5- Trouver des cofondateurs

6- Trouver des investisseurs , etc.

Donc FAITES LE !

Et je vous rassure tout de suite personne ne va abandonner ses rêves et ses projets, pour copier votre idée!

Pour ce qui est des grands groupes, le meilleur (et seul) moyen pour vous de vous protéger est de devenir le leader sur votre marché.

Bâtir une marque forte qui assurerait un bad buzz pour toute personne voulant vous copier.

3- Je préfère me lancer seul, “El cherka halka”

La réalité est que commencer seul et le rester est le meilleur moyen de mourir vite, ou pire devenir un mort vivant, avec une startup qui fait du sur place durant des années.

En entrepreunariat 1 = -1 et 1+1 = 3 , donc faite vous du bien , sortez et cherchez des cofondateurs.

Comment ? Parlez de votre projet à votre famille, vos amis, vos collègues, allez à des événements et parlez-en.

Vous identifierez assez vite les personnes qui seront vos future clients mais surtout ceux avec qui vous voulez absolument travailler.

La suite dépend de votre capacité de persuasion.

4- Makach drahém: J’ai pas les moyens de me lancer.

La meilleur excuse pour ne pas se lancer, et au contraire se décourager, disons qu’en 1990 c’était vrai, mais à présent tout ça c’est du “khorti”.

Les évolutions techniques (comme le Cloud côté serveurs) ont permis de neutraliser tous les coûts fixes qui créent des barrières à l’entrée.

Aujourd’hui si vous avez les aptitudes techniques vous pouvez créer une startup avec 50.000DA la ou il en aurait fallu 500.000 il y a 10 ans et 5.000.000 il y a 20 ans, rien que pour commencer.

Maintenant si vous êtes sur un projet qui nécessite réellement des capitaux (nécessité d’un local, ou d’une machine).

En plus des offres de financement type ANSEJ, il y a une solution simple :

1- Prenez un job ( ou en freelance).

2- Vivez chez votre famille.

3- Mangez du riz.

4- Economisez 80% de votre salaire.

5- Voilà en à peine 06 mois vous avez de quoi lancer votre startup ! :p

5- J’ai fait le planning de ma startup sur 05 ans!

Le plus souvent les primo-entrepreneurs nous présentent leur startup comme ceci :

1- Je commence.

2- Dans 6 mois le produit sera lancé.

3- Dans 12 mois on sera rentable.

4- Dans 18 mois on trouve des investisseurs.

5- Dans 24 mois on dépasse le million d’utilisateur.

6- Dans 03 ans on dépasse Facebook. etc.

Bon à part être mentalist ou mieux guézana , vos “prémonition” ont peu de chances de se réaliser dans ces délais là (ou alors faut changer de vocation !)

La meilleure approche est de ne pas faire de checklist pour votre projet , mais de définir la priorité des priorités et essayer de la réaliser au plus vite, puis attaquer la suivante et ainsi de suite.

Vous développerez une véritable culture du challenge pour votre équipe et vous !

6- Je lance une startup… depuis 03 ans.

En lançant une startup votre but dans la vie est de créer la meilleur façon possible d’adresser un problème donné et par la même occasion devenir un leader mondial !

Lancer votre startup ne doit pas être une fin en soi, et doit prendre à tout casser 09 mois.

Si vous passez plus de temps à faire et refaire la même chose sans changement il faut tirer la sonnette d’alarme.

7- Mon produit est tellement HAYEL que tout le monde va le vouloir !

Souvent lorsque passe les 06 derniers mois de sa vie à développer un projet , on a l’impression que le monde entier attend la naissance de notre “bébé”.

Puis arrive la phase de lancement, et la désillusion, en réalité des 200 personnes inscrite 2 se connectent régulièrement et l’une d’elle c’est vous !

Pour éviter ce genre de déception nous avons 3 conseils pratiques pour vous:

1- Soyez conscient qu’au lancement de votre site (ou application) le lancement réel de votre startup n’est qu’à 10%

2- Cibler votre communauté et commencer à la démarche avant le lancement de votre startup.

3- Chouchoutez vos early adopters, ils seront vos meilleurs ambassadeurs !

8- Allah ghaleb ça marche pas…

Lancer votre startup et réaliser que ça ne marche pas n’est pas la fin du monde. Un des principes même de la startup est le fait de “pivoter”, c’est à dire la capacité à modifier sa trajectoire pour trouver ce qui marche.

N’oubliez pas que vous êtes comme un scientifique dans un laboratoire qui fait des tests pour déterminer le meilleur business model pour votre startup jusqu’à trouver celui qui fera de vous la prochaine Billion dollars company!

Article original paru dans StartupAlgerie