Le travail des enfants en Algérie ne dépasse pas 0,5%

0
22

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali a affirmé lundi 12 juin que le taux du travail des enfants en Algérie ne dépassait pas 0,5% du nombre total des travailleurs sur les lieux de travail contrôlés.

Lors d’une cérémonie organisée par son secteur à l’occasion de la célébration de la journée mondiale contre le travail des enfants, M. Zemali  a indiqué que les enquêtes réalisées sur la propagation de ce phénomène en Algérie démontraient que “celui-ci existe à un taux minime, ne dépassant pas 0,5% du nombre total des travailleurs sur les lieux de travail  contrôlés”.

La courbe de l’emploi des enfants en milieu professionnel “est en constante baisse”, grâce à “l’action continue” du ministère en matière de lutte contre le travail des enfants, en coordination avec les secteurs composant la commission permanente de protection et de promotion de l’enfant.

Le ministre a rappelé dans ce contexte les missions de l’inspection du travail en matière de contrôle du respect du code du travail, à travers le contrôle journalier et la réalisation d’enquêtes régulières dans ce domaine.

Zemali a estimé que la célébration par l’Algérie de la journée mondiale contre le travail des enfants constituait une occasion pour exprimer “la disponibilité et l’attachement” des hautes autorités de l’Etat, “leur volonté permanente de lutter contre le travail des enfants et leur engagement à mettre nos enfants à l’abri des dangers et risques qui menacent leur intégrité physique et morale, à travers la lutte contre toute forme de violence et d’exploitation”.

Au cours de cette rencontre marquée par la présence du Secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), M. Abdelmadjid Sidi Said et certaines instances activant dans le domaine de l’enfance, le ministre du Travail a réaffirmé la position “constante” de l’Algérie “en matière de concrétisation des recommandations et des normes internationales à travers la mise en oeuvre des procédures prises contre le travail des enfants et la protection de l’enfance en général”.

De leurs côtés, les représentants en Algérie du bureau de  l’organisation internationale du travail (OIT) et de l’UNICEF,  respectivement M.M Roland Sarton et Marc Lucet, ont évoqué les efforts consentis au niveau international en matière de lutte contre la travail des  enfants, saluant par la même occasion les efforts consentis par l ‘Algérie dans ce domaine.

L’OIT qui recense 168 millions d’enfants travailleurs, a choisi cette année le slogan “Dans les conflits et les catastrophes, protégeons  nos enfants du travail des enfants” pour célébrer la journée internationale  contre le travail des enfants.