Alexandre Kateb, économiste et membre de la Task Force : « Il y aura une selection de projets prioritaires, d’autres seront soit gelés soit retardés »

Conséquence directe du recul substanciel des recettes des hydrocarbures, tous les projets d’équipement ne pourront pas être réalisés. « Il y aura une selection de projets prioritaires, d’autres seront soit gelés soit retardés », a expliqué Alexandre Kateb, économiste et membre de la Task Force qui conseille le premier ministre Abdelmalek Sellal.

Alexandre Kateb, qui s’exprimait, ce matin, à l’émission l’Invité de la rédaction de la Chaine3 de la Radio Algérienne, a ajouté que les dépenses bidgétaires seront fixées à un niveau global de 7.000 milliards de DA pour les 3 années à venir.

Evoquant les dépenses de fonctionnement, l’autre volet incompressible du budget de l’Etat, l’économiste a affirmé qu’elles seront « gelées à leur niveau d’ensemble » actuel et que « les salaires et certaines dépenses stratégiques » ne seront pas touchés.

Toutefois, après 2019, il y aura une « réforme des subventions financières », annonce Alexandre Kateb, pour dira-t-il assurer « un meilleur rendement des dépenses ».